Dealabs, premier réseau social de bons plans en France : une stratégie sans aucune levée de fonds

Lyon, le 13 avril 2017 : 256 000 membres actifs, 15 millions de visites, 13 000 deals postés et 230 000 commentaires par mois, Dealabs est le premier réseau social de bons plans en France. Une communauté active de consommateurs avisés qui parcourent plusieurs sites pour partager des bons plans high-tech, électroménager, mode, maison, bricolage, voyage. Chaque offre est soumise aux votes des internautes, plus elle obtient des votes positifs, plus elle remonte dans les premières pages pour être visible au plus grand nombre.

Retour sur 5 points clés du développement.

1. Une philosophie entrepreneuriale basée sur une conviction forte et une motivation à toute épreuve

À seulement 21 et 18 ans, Hugues et Médéric sont encore jeunes étudiants, mais sont convaincus que face à la crise, l’entrepreneuriat était le pari gagnant. Partis du simple constat qu’à l’heure du numérique, les promotions et ventes flash sont de plus en plus nombreuses et que dans la nébuleuse de la toile il n’est pas toujours simple de s’y retrouver, ils ont l’idée de créer un site qui centralise les meilleures offres en ligne et en magasin pour les soumettre à une communauté de chasseurs de deals aguerris. Hugues et Médéric passent leurs nuits à l’élaboration du site, à la recherche des meilleurs deals, à la modération et autres joies technico-techniques. Les premiers mois sont pour le moins laborieux mais grâce à leur acharnement et à la communauté qui répond présente à l’appel, ils décident de mettre leurs études de côté pour se consacrer entièrement à Dealabs.

2. Le pouvoir d’achat des Français, au cœur du projet

Le vote est l’élément clé du site puisque c’est grâce à lui qu’il est possible de trier les offres publiées, en votant positivement ou négativement. Aucune publicité n’est autorisée sur Dealabs. La neutralité des offres est primordiale et l’autopromotion interdite. Consommer mieux, intelligent et moins cher, les membres partagent sur le forum des sujets et préoccupations du quotidien : astuces pour faire des économies, produits intéressants à bons prix, taux des prêts immobiliers, topic de l’épargne, astuces et deals pour les bébés, etc. Dealabs réunit des technophiles, des parents surmenés, des étudiants ou encore des cadres actifs. Chaque internaute peut prendre part aux discussions sur le forum ou se tenir au courant des meilleurs bons plans.

3. Un développement sans levée de fond

Avec un capital de départ de 1 500€, Hugues et Médéric ont commencé par la création technique du site. Aucune levée de fond, ni investisseur n’a pris part au projet. Après des mois de travail, une fois le site opérationnel, la clé de ce développement a été la production de contenu de qualité et une implication personnelle forte. Pendant deux ans, ils jonglent jour et nuit, entre études et modération du site afin de trouver des deals de qualité. Aujourd’hui, le business model de Dealabs repose sur un système d’affiliation avec certains marchands, une commission est définie lorsqu’un utilisateur passe commande via le site. Toutefois, il est important de préciser que cette relation d’affiliation avec les marchands ne vient en rien biaiser la neutralité du site, puisque ce sont toujours les internautes qui décident de voter ou non pour une offre.

4. Un contenu de qualité, et des bons plans qui font le buzz

Cette recherche de qualité dans le contenu est d’autant plus essentielle aujourd’hui. Une dizaine de modérateurs veille au respect des règles de publication. Derrière chaque deal, un véritable travail de recherche est effectué par les membres qui postent, et par les modérateurs : vérification des sources, preuves d’achat, codes promo supplémentaires etc. Le réseau social n’est pas sous l’influence des marchands, leurs offres peuvent être refusées si elles ne sont pas dans l’intérêt de la communauté. De plus, les membres n’hésitent pas à déconseiller un deal, par des commentaires ou votes négatifs. Parmi les « hot » deals, ceux qui ont contribué au succès de Dealabs, on trouve des erreurs de prix provenant de sites d’e-commerce comme La Redoute, Les 3 Suisses ou encore Adidas. Par exemple, en 2015 un membre Dealabs avait partagé un code promo qui n’était pourtant pas censé être diffusé : « 50% de réduction sur tout le site Philips avec le code juliegayet », autre exemple encore chez Showroom Privé : « 50€ de réduction dès 50€ d’achats », cumulable 4 fois, soit 200€ de réduction dès 200€ d’achat.

5. L’internationalisation

En 2013, les sites miroirs HotUKDeals et MyDealz, respectivement basés au Royaume-Uni et en Allemagne, contactent les deux fondateurs et les invitent à joindre leurs forces sous une même enseigne : Pepper. Pepper, c’est la plus grande communauté au monde de partage de bonnes affaires regroupant aujourd’hui 11 sites sur quatre continents : Amérique du Nord, Amérique du Sud, Europe et Asie. Ce partenariat permet surtout une mutualisation des savoirs et des ressources mais chaque site fonctionne de manière autonome et reflète avant tout les tendances de chaque pays en matière de consommation.

À propos de Pepper Media Holding

Pepper.com, the world's largest shopping community, was founded in 2014 by Fabian Spielberger and Paul Nikkel. Through international partnerships and conversations, Pepper.com gives smart shoppers around the world a voice to share deals, tips and ideas, connecting members in twelve countries on four continents. The Pepper.com group is headquartered in Berlin/Germany with offices in Belo Horizonte, Guadalajara, London, Lyon, Mumbai and Winnipeg and consists of market-leading platforms such as Chollometro (Spain), Dealabs (France), DesiDime (India), hotukdeals (United Kingdom), mydealz (Germany), Pelando.com.br (Brazil), Pepper.com (The Netherlands), Pepper.it (Italy), Pepper.pl (Poland), Pepper.ru (Russia), Preisjaeger (Austria) and PromoDescuentos (Mexico). 25 million consumers use these platforms every month to learn from other experts and make 12,000 purchasing decisions per minute.

communiqués de presse